Qu’est ce que l’EMDR ?

Les initiales EMDR signifient eye movement desensitization and reprocessing c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

Il s’agit de retraiter des vécus traumatiques non digérés à l’origine de divers symptômes, parfois très invalidants.

Quand des expériences traumatiques se produisent, elles sont stockées dans le cerveau avec toutes les images, bruits, pensées et sentiments qui l’accompagnent au moment de l’événement. Quand une personne a été traumatisée, le cerveau semble ne pas pouvoir traiter l’expérience comme il devrait le faire normalement. Par conséquent, les pensées et les émotions négatives de l’événement traumatique sont « bloquées » dans le système nerveux. Puisque le cerveau ne peut pas traiter ces émotions, l’expérience et/ou les émotions qui l’accompagnent sont souvent supprimées de la conscience. Cependant, la détresse continue de se manifester dans le système nerveux où elle cause des perturbations dans le fonctionnement émotif de la personne.

Les personnes traumatisées ont des angoisses, revivent le trauma (flashs, cauchemars, images intrusives…), évitent certaines situations, activités, pensées ou sentiments en lien avec le trauma, ont des difficultés de concentration, un sommeil perturbé, ont du mal à contrôler leurs émotions… tout cela bien après l’évènement traumatisant ou le choc émotionnel éprouvé dans le passé.

La technique EMDR fait 2 choses très importantes :

D’abord, elle « débloque » les mémoires et les émotions négatives stockées dans le système nerveux,

Puis, elle aide le cerveau à re-traiter l’expérience (au sens informatique de traitement de l’information) pour qu’elle soit « digérée ».

Le praticien travaille doucement avec le patient, le guidant progressivement pour se reconnecter à l’émotion actuelle encore en lien avec le traumatisme.

Comment cela se passe ?

La technique est à base de stimulations visuelles, auditives ou corporelles (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que le sujet se replonge dans son souvenir.
Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées jusqu’à « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie. La perception du traumatisme change, l’évènement est enfin intégré puis dépassé.

Mouvements rapides des yeux lors de la phase de sommeil où nous rêvons :

Le cerveau intègre normalement les émotions et les apprentissages de ce qu’il a vécu dans la journée, lors de la phase de sommeil paradoxal (rêves) durant laquelle sont présents des mouvements rapides des yeux (REM, rapid eyes movement). Ce mécanisme neurologique naturel se retrouve bouleversé lors d’un traumatisme. Ainsi, en reproduisant ces mouvements oculaires, l’EMDR permet d’accéder à un mécanisme d’intégration neurologique permettant d’éliminer une émotion bloquée.

Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. 

C’est au milieu des années 80 que Francine Shapiro, psychologue américaine, découvre fortuitement l’EMDR.

Sa méthode va être testée avec succès sur les grands traumatisés de la guerre du Vietnam puis importée en France par David Servan-Schreiber.

Depuis près de de 30 ans la thérapie EMDR a prouvé son efficacité à travers de nombreuses études scientifiques contrôlées mises en place par des chercheurs et cliniciens du monde entier. Elle est principalement validée pour le trouble de stress post-traumatique (TSPT). A ce titre, la thérapie EMDR est recommandée, entre autres instances publiques nationales et internationales, par :

  • La Haute Autorité de Santé depuis Juin 2007, pour l’état de stress post-traumatique (ancienne dénomination du TSPT) ainsi que pour les comorbidités souvent associées (dépression, risque de suicide, dépendance vis-à-vis de drogues ou de l’alcool, etc.).
  • L’Organisation Mondiale de la Santé depuis 2013,
  • Un rapport Inserm de Juin 2015 fait un état des lieux de la validation de l’efficacité de l’hypnose et de l’EMDR Evaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose.

Par | 2019-04-03T09:56:01+01:00 3 avril 2019|Catégories : Actualités Sandrine Le Gall|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :