Optimiser la Qualité de vie au travail et réduire les Risques psycho sociaux

Depuis presque 10 ans, les notions de Risques Psycho-sociaux et Qualité de Vie au Travail se sont développées. Le mal-être dans certaines entreprises a été médiatisé. La France étant considérée peu à peu comme le mauvais élève de l’Europe en matière de Santé au travail. (3ème rang au monde pour les dépressions liées au travail INRS)

Qualité de Vie au Travail QVT

L’état des lieux

Selon le baromètre 2016 ipsos-edenred, 43 % des employés français considèrent que leur entreprise ne mène pas une politique active autour du bien-être.

 

Depuis 2010 et le rapport Lachmann sur le Bien-Etre et l’efficacité au travail commandé par le gouvernement de l’époque, l’intérêt pour la qualité de vie au travail n’a pas baissé. Pour preuve, la ministre de la santé a lancé en 2017, le plan santé au travail 2016/ 2020 PST 3. Ce plan, en faveur d’une politique de prévention qui anticipe les risques professionnels et garantit la bonne santé des salariés, prend pleinement en compte la qualité de vie au travail.

Extrait des priorités :

  • « Valoriser le développement d’un management de qualité
  • Promouvoir auprès de tous les acteurs de l’entreprise la QVT comme une démarche stratégique reposant sur le dialogue social et intégrant nécessairement un volet «qualité du travail »
  • Impulser et piloter une offre régionale de services en matière de QVT, notamment en direction des PME-TPE
  • Faire de la qualité de vie au travail un objet stratégique et en favoriser la mise en œuvre
  • Faire de la prévention une priorité, en rupture avec une approche faisant prévaloir la réparation… »

Cette approche positive met en évidence l’intérêt des acteurs à investir dans la prévention. La qualité de vie au travail, placée au cœur des préoccupations stratégiques de l’entreprise et du dialogue social, est également levier de conciliation du bien-être au travail et de la performance de l’entreprise… « 

http://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/plans-de-sante-au-travail/article/plan-de-sante-au-travail-2016-2020-pst-3

COMMENT LA SOPHROLOGIE S’INSCRIT-ELLE DANS CE PLAN ?

Elle est un des outils de prévention secondaire des Risques Psychosociaux (RPS) et d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail (QVT) en menant une politique active autour du bien-être. Ce sont, par conséquent, des salariés qui se sentent considérés par leur hiérarchie. (43% estiment un manque de reconnaissance de la part de leur hiérarchie).

Selon l’étude publiée par le cabinet de conseil Great Place to Work, 56% personnes interrogées indiquent que leurs conditions de travail et les pratiques d’encadrement ont évolué de manière négative ces trois dernières années, et seul un salarié sur deux affirme que son entreprise prend en compte le bien-être des salariés.

La Sophrologie, méthode efficace et peu coûteuse va parfaitement s’intégrer dans le programme de santé de votre entreprise. Il y a plusieurs types d’interventions, de la sensibilisation ponctuelle, à la mise en place de séances hebdomadaires de groupe ou individuelles. La méthode étant très souple, elle s’adapte aux structures et aux rythmes de chaque société.

RISQUES PSYCHO SOCIAUX (RPS)

Ce sont le stress, les violences internes ou externes à l’entreprise.

Les facteurs à l’origine des RPS (selon le site travail-emploi .gouv)

Ils peuvent être regroupés en 4 grandes familles de facteurs :

  • Les exigences du travail et son organisation : Autonomie dans le travail, degré d’exigence au travail en matière de qualité et de délais, vigilance et concentration requises, injonctions contradictoires ;
  • Le management et les relations de travail : nature et qualité des relations avec les collègues, les supérieurs, reconnaissance, rémunération, justice organisationnelle ;
  • La prise en compte des valeurs et attentes des salariés : développement des compétences, équilibre entre vie professionnelle et vie privée, conflits d’éthique ;
  • Les changements du travail : conception des changements de tout ordre, nouvelles technologies, insécurité de l’emploi, restructurations …

SOPHROLOGIE ET PRÉVENTION DES RPS

Les facteurs de stress sont d’origines multiples. Ils sont perçus de façon extrêmement différente par chacun, en fonction de son histoire, de sa personnalité et de sa réalité objective.

La Sophrologie ne peut pas agir sur la prévention des causes structurelles du stress (risques primaires).

Cependant elle peut très concrètement aider le salarié à mieux connaître son fonctionnement dans les périodes stressantes, à prendre du recul.

Il aura la possibilité de vivre une parenthèse de calme où il va acquérir des techniques de récupération, de renforcement et d’équilibre, avec le développement d’un regard plus serein et positif sur lui-même, sur son travail et sur le monde qui l’entoure.

En groupe ou en individuel, en baissant le niveau de stress dans les équipes participantes, et en amenant à davantage de recul, la Sophrologie est amenée donner du sens. Se servir de cet outil en prévention des RPS, c’est offrir une occasion à ses équipes d’acquérir plus de souplesse dans les relations interprofessionnelles, une meilleure communication et donc une meilleure performance.

=> N’hésitez pas à me contacter pour échanger sur ces sujets : contact@sandrinelegall.fr

Par | 2018-10-17T09:08:55+00:00 10 octobre 2018|Catégories : Actualités Sandrine Le Gall, Entreprises, Formations, Sophrologie|Mots-clés : , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :