Le stress l’ennemi du cœur : la sophrologie conseillée par la Fédération Française de Cardiologie

A l’occasion de la journée du cœur le 29 septembre, c’est l’occasion de faire le point sur les facteurs de risque qui fragilisent le cœur et quelles astuces mettre en œuvre.

La corrélation entre le stress et les maladies cardiovasculaires est aujourd’hui clairement démontrée or c’est l’un des facteurs de risque les plus difficiles à prévenir car il dépend de facteurs extérieurs, environnementaux.

Le stress active une aire du cerveau primitif, l’amygdale, qui enclencherait un processus inflammatoire de la paroi des vaisseaux, favorisant un dépôt de graisse

En revanche, les séquelles liées au tabagisme, à la sédentarité ou à une mauvaise alimentation sont plus faciles à corriger grâce à un changement d’habitude concret.

Tout d’abord en ce qui concerne l’alimentation : une alimentation déséquilibrée et trop riche en sucres rapides aura pour effet d’augmenter le niveau de cortisol, l’une des hormones du stress.

Les Femmes sont également concernées car il a été démontré que de nombreuses femmes victimes d’un infarctus du myocarde se trouvaient dans des situations génératrices de stress : précarité, dépression, conditions de vie difficiles… ».

Comment cela fonctionne ? Le stress peut resserrer les petits vaisseaux qui nourrissent le cœur, et provoquer un mécanisme d’inflammation plus fort chez la femme.

Ensuite, le travail est aussi générateur de stress, et peut déclencher des symptômes de fatigue : le burn-out (surmenage provoquant « une fatigue émotionnelle, mentale et physique), le bore-out (« déclenché par l’absence de travail et l’ennui qui conduisent l’individu à l’insatisfaction voire à la frustration » et le brown-out (lorsque le travail perd tout son sens et puise l’énergie de la personne). Ces situations sont génératrices de symptômes tels que « l’anxiété, les pensées sombres, les tendances à l’isolement, le sommeil perturbé… ».

Des astuces pour protéger son cœur

Les fragilités du cœur sont évitables en adoptant un mode de vie équilibré :

  • L’activité physique à raison de 30 minutes minimum par jour pour évacuer toutes les tensions. L’activité physique est l’un des principaux outils anti-stress, anti-anxiété, anti-dépression.
  • L’alimentation équilibrée constitue aussi un point essentiel pour protéger la santé cardiovasculaire.
  • S’accorder du temps libre (lecture, repos…) pour ralentir le rythme et faire baisser la pression artérielle.
  • Et ne pas hésiter à tester les bénéfices de la sophrologie : La Sophrologie est recommandée par la Fédération Française de Cardiologie :

En effet, la Sophrologie apparaît dans les fiches conseil de la Fédération française de Cardiologie comme une aide efficace pour traverser les situations de stress, causes des problèmes cardiaques ou conséquences de ceux-ci. Il est indiqué l’importance de se faire accompagner, tout du moins au début, par un praticien qui ajustera les exercices à vos besoins et vous donnera les clés pour une utilisation fluide des diverses techniques.

« La sophrologie propose des exercices rythmés par la respiration, qui améliorent le ressenti corporel pour mieux vivre le présent, reconsidérer le passé et se projeter dans l’avenir. »

https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/J-apprends-a-gerer-mon-stress/des-conseils-simples-pour-reduire-son-stress

 

N’hésitez pas à me contacter : 07.68.21.36.30

 

 

Par | 2018-10-03T18:32:02+00:00 3 octobre 2018|Catégories : Actualités Sandrine Le Gall, Meilleure gestion du stress, Sophrologie|Mots-clés : , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :